Qui sommes-nous?

 

F.A.VI.E. (Fédération Autisme Vie Entière) est une Association Loi 1901, sans but lucratif. Déclarée au JO du 29.01.2005. Siège Social : FAVIE – CMPO – 126 Cours Gambetta, Résidence l’Oliveraie N°12, 13100 Aix en Provence.

Objectifs

La FAVIE se donne pour buts 1) d’informer les familles et personnes concernées par les troubles du spectre de l’autisme sur les dispositifs de diagnostic et de prise en charge ainsi que les recherches dédiés aux enfants et adultes atteints de TSA existants en France ou à l’étranger (méthodes, outils thérapeutiques et éducatifs, médicaments), 2) de réunir, au sein d’un réseau, des professionnels impliqués dans la prise en charge des personnes autistes, du bébé jusqu’à l’adulte, dans une perspective vie-entière, et selon une approche pluridisciplinaire, multi-théorique et intégrative.

Dans la perspective que s’améliorent en France les dispositifs de dépistage, d’évaluation, et surtout d’orientation et de prise en charge des personnes affectés par des troubles du spectre de l’autisme, afin de les rendre plus adaptés à leurs particularités et leurs besoins, pour une meilleure qualité de vie de la personne autiste elle-même, de sa famille et des professionnels, la FAVIE est amenée à initier, promouvoir, soutenir, voire mettre en œuvre de nouveaux dispositifs.

La FAVIE s’adresse aux personnes affectées de troubles du spectre de l’autisme, à leurs familles, aux acteurs de la santé, de l’éducation spécialisée, de l’enseignement, aux universitaires et aux chercheurs, ainsi qu’à toute personne intéressée par la démarche de la FAVIE.

Elle organise, depuis sa création en 2005, un cycle annuel de conférences dédiées aux troubles du spectre de l’autisme. Elle donne fréquemment la parole aux personnes avec TSA elles-mêmes.

La programmation des conférences est indiquée sur ce site.

Les FONDATEURS

BRUNO GEPNERbgepner

Bruno Gepner est psychiatre, spécialiste des troubles du spectre de l’autisme chez l’enfant et l’adulte. Il travaille en libéral et dans un Service d’accompagnement médico-social pour adultes avec TSA dans les Bouches du Rhône (SAMSAH, ADMR13).

Il mène en parallèle depuis 25 ans des recherches sur les troubles du traitement des visages, du mouvement et de la vitesse chez les enfants avec TSA, et leur possible remédiation grâce au ralentissement de l’information audio-visuelle. Depuis plus de 10 ans il est associé à des recherches sur les anomalies génétiques identifiées à partir de cellules souches olfactives prélevées chez des adultes avec TSA, et est codécouvreur d’un nouveau gène candidat (MOCOS).

Il est chargé d’enseignement pour des étudiants en psychologie et en médecine à l’université d’Aix-Marseille. Enfin, il est fondateur et président de la FAVIE.

CAROLE TARDIF

 Professeur des Universités – Psychologie du Développement Normal et Pathologiquectardif
Directrice du Master de Psychologie Clinique du Développement : Enfance, Adolescence, Vieillissement 

Directrice du Centre de recherche PSYCLE EA. 3273

AIX MARSEILLE UNIVERSITE (page personnelle)

Psychologue spécialiste des Troubles du Spectre de l’Autisme (TSA) depuis 1990.

Ses travaux de recherche : Ils s’inscrivent dans le  champ de la psychopathologie développementale dont un des objectifs est d’éclairer les mécanismes et processus développementaux dysfonctionnels en regard des connaissances issues de la psychologie du développement et en référence au développement typique.

Les dysfonctionnements étudiés portent sur les principales fonctions développementales dont l’évolution est affectée en raison de troubles neuro-développementaux, et plus spécifiquement de troubles du spectre de l’autisme (DSM-5, 2013). Il s’agit ainsi d’étudier les anomalies ou particularités de la communication, des interactions et de la cognition sociale, qui impliquent en amont d’aller observer et mesurer les atypicalités dans les compétences imitatives, attentionnelles, émotionnelles, socio-cognitives, sensorielles et perceptives (perception des visages, des expressions faciales émotionnelles vs non émotionnelles, des sons de la parole, des mouvements biologiques).

Ces fonctions sont explorées chez l’enfant avec autisme comparé à l’enfant avec retard mental et l’enfant tout-venant, au moyen de différents protocoles alliant des mesures d’indices comportementaux (relevé d’indicateurs des fonctions précitées au moyen d’échelles, de tests ou de grilles), et/ou physiologiques (mesures de la poursuite oculaire par eye-tracking ou autres observations, effectuées au sein du BabyLab ou UserLab du Centre PsyClé).

Ses travaux ont fait l’objet de plusieurs ouvrages et articles à voir sur sa page personnelle.

arapi aujourdfhui autisme pratique